Vue de l'ensemble pendant la phase de jeu.

Création d’un jeu d’équilibre en bois bomboléo

Une fois les outils sortis et les mains réhabilitées ou entrainées au travail du bois et à son assemblage, il ne te reste comme limite que celle de ton imagination. Allons donc voir du côté des jeux anciens en bois pour créer le jeu d’équilibre bomboléo avec pour mot d’ordre la simplicité.

Quel est le principe de ce jeu ?

Un plateau est suspendu en son centre par une corde, ce qui rend son équilibre très précaire s’il n’est pas laissé au repos. Chose dite, chose faite, le dé t’indiquera dans quelle zone poser une pièce de bois pour déstabiliser puis restaurer (espérons-le) un équilibre !

Ton adresse et ta lecture de l’équilibre détermineront de la poursuite du jeu ou de ta défaite.

Que te faut-il sous la main pour créer ce jeu ?

  • planches (extraites de palettes par exemple) ;
  • plaque de bois (de 20 cm x 20 cm minimum / pas trop fine) ;
  • compas ;
  • 3 chevilles (à fabriquer soi même) ;
  • ficelle +/- une perle ;
  • scie ;
  • du papier à poncer + une cale à poncer (ou une ponceuse) ;
  • perceuse ;
  • 3 mèches (d’un diamètre qui permettra de sertir les chevilles, d’un diamètre légèrement plus gros que celui des chevilles et de diamètre 3 ou 4 mm) ;
  • lime ;
  • serre-joint
  • crayon ;
  • mètre ;
  • réglet.

Schéma de principe

Cette proposition de construction a été pensée pour que le jeu soit compact et entièrement démontable.

Voici un schéma global présentant les choix réalisés pour la création des différents éléments et leur assemblage.

Schéma global présentant les choix réalisés pour la création des différents éléments et leur assemblage pour le jeu Bomboléo.
Schéma global présentant les choix réalisés pour la création des différents éléments et leur assemblage.

La construction en elle-même

Le plateau de jeu

En partant d’une plaque carrée (20 cm x 20 cm minimum), l’idée est de tracer un cercle inclus dans celle-ci. Marque son contour avec le même écartement de compas, tu obtiens un partage en 6. En identifiant le milieu de l’arc de cercle reliant deux marques successives, on effectue un deuxième tour de marques au même écartement.

Tracé du plateau de jeu permettant d'obtenir un dodécagone.
Tracé du plateau permettant d’obtenir un dodécagone.

Une fois les paires de marques successives reliées, on obtient un dodécagone. Puis, il faudra prolonger les côtés du dodécagone ainsi créés pour avoir les attaques des découpes à réaliser à la scie.

Tracé du dodécagone sur le plateau de jeu avec prolongement de ses côtés pour obtenir les attaques des découpes à réaliser à la scie.
Tracé du dodécagone sur le plateau avec prolongement de ses côtés pour obtenir les attaques des découpes à réaliser à la scie.

Une fois les découpes réalisées, il faut conserver les chutes qui deviendront les pièces du jeu, une fois redécoupées.

Le plateau peut être limé ou poncé pour donner un disque mais l’équilibre au repos du dodécagone est tout aussi satisfaisant et moins éreintant !

C’est alors en laissant libre cours à ton imagination et en faisant appel à tes souvenirs de la géométrie pré-lycéenne que tu pourras partager le plateau de jeu en 6 zones correspondantes aux 6 faces du dé. Elles seront marquées pour correspondre aux 6 constellations du dé.

Tracé définitif des zones du plateau de jeu en correspondance avec les constellations du dé.
Tracé définitif des zones du plateau en correspondance avec les constellations du dé.

La potence

Après avoir préparé et coupé deux éléments de sections carrées de 30 cm minimum, marque-les à 4 cm de leur extrémité. C’est à partir de ces marques que tu vas réaliser deux mi-bois pour permettre leur emboitement.

Tracé à 4 cm à l'extrémité du bois de section carrée puis de l’intervalle correspondant à la mesure du côté de la section.
Tracé à 4 cm à l’extrémité du bois de section carrée puis de l’intervalle correspondant à la mesure du côté de la section.

Réaliser le mi-bois

Commence par réaliser les tracés sur chacun des bois de section carrée.

Tracé sur l'élément de section carrée pour la réalisation du mi-bois pour le jeu Bomboléo.
Tracé sur l’élément de section carrée pour la réalisation du mi-bois.

Réalise ensuite les découpes perpendiculaires à la longueur de tes éléments.

Continue en perçant avec la mèche de diamètre 3 ou 4 mm, “en pointillés”, le long de ton tracé restant.

Perçage en pointillés pour extraire le mi-bois.
Perçage en pointillés pour extraire le mi-bois.

Finis d’extraire la pièce ainsi prédécoupée à l’aide d’un ciseau à bois ou d’un tournevis.

Il te faut enfin parfaire et ajuster les surfaces à la lime plate.

C’est le poids du plateau qui réalisera le blocage des deux bois de section carrée constituant la potence. (voir schéma de principe)

Le socle du jeu

Le socle remplit deux rôles : accueillir et maintenir la potence et assurer la stabilité de l’ensemble.

Deux planches vont donc être superposées et assemblées perpendiculairement pour créer le socle du jeu tout en faisant apparaitre un espace évidé permettant l’inclusion de la potence et d’éviter qu’elle bascule.

Le troisième élément est simplement une rehausse permettant de conserver l’horizontalité de la planche supérieure (voir schéma de principe).

Réalisation des trois éléments du socle

Les trois planches utilisées doivent être de même largeur et de même épaisseur. L’élément qui rehaussera la planche supérieure aura une longueur à l’appréciation de chacun. Les deux autres planches doivent mesurer au minimum 20 cm de longueur pour assurer une bonne stabilité de l’ensemble.

La planche inférieure

Débute par tracer le milieu de la longueur de ta planche puis délimite de part et d’autre de ce tracé, deux zones correspondantes au côté de la section carrée de ta potence.

Tracé de la planche inférieure du jeu.
Tracé de la planche inférieure.

Réalise ensuite un tracé perpendiculaire qui délimitera un troisième côté de la section carrée en partant du milieu de la largeur de la planche et en ajoutant la moitié du côté de la section.

Tracé final de la planche inférieure du jeu.
Tracé final de la planche inférieur.

Réalise enfin les deux découpes perpendiculaires à la longueur de ta planche puis finis d’extraire l’élément tracé en réalisant un “pointillé” avec la mèche de diamètre 3 ou 4 mm comme présenté pour la réalisation du mi-bois puis en l’extrayant.

Découpes et perçage en pointillés pour la réalisation du mi-bois pour la planche inférieure du jeu.
Découpes et perçage en pointillés pour la réalisation du mi-bois.

La planche supérieure

Réitère les opérations présentées pour la préparation de la planche inférieure mais à partir du tracé du milieu de la largeur de ta planche, à l’une de ses extrémités.

Tracé final de la planche supérieure du jeu.
Tracé final de la planche supérieure.
Planche supérieure préparée.
Planche supérieure préparée.

La rehausse

Trace puis découpe un élément de même largeur que tes deux planches et de longueur désirée.

L’assemblage du socle du jeu

L’assemblage va être construit pour permettre le montage et le démontage du socle. Il utilisera donc des chevilles qui seront serties dans l’un des deux éléments à assembler d’une part, mais simplement emboitées dans l’autre élément d’autre part. La planche supérieure ne sera donc travaillée que pour accueillir et permettre l’emboitement des chevilles alors que les chevilles seront serties dans la planche inférieure et la rehausse.

Vue de la planche inférieure avec les chevilles serties.
Vue de la planche inférieure avec les chevilles serties.

À cette phase de la construction, ponce tous les éléments pour leur donner leur aspect final si ce n’est pas encore fait.

Préparation de la rehausse

Trace le centre de la réhausse à l’aide de ses diagonales puis perce d’un diamètre légèrement inférieur à celui de ta cheville. Insère la cheville dans le trou réalisé pour qu’elle soit sertie sur l’épaisseur de la rehausse et dépasse d’une même longueur.

Cheville sertie dans la rehausse
Cheville sertie dans la rehausse

Préparation des deux autres planches

Réalise et maintiens l’assemblage du socle avec le serre-joint en vérifiant que la potence s’insère dans l’espace carré évidé.

Trace les deux points à percer qui accueilleront les chevilles. Perce-les avec la mèche de diamètre légèrement inférieure à celui de tes chevilles.

Perçage des planches pour l'accueil des chevilles.
Perçage des planches pour l’accueil des chevilles.

Il ne te reste qu’à élargir les trous de la planche supérieure puisque les chevilles s’inséreront dedans sans être bloquées.

Finis l’inclusion des deux chevilles dans la planche inférieure.

Fixation du plateau à l’un des éléments de la potence

La corde relie le plateau et l’extrémité de la potence en traversant ces deux éléments. Il faut donc réaliser des nœud-obstacles pour chaque extrémité de la corde ayant traversé l’extrémité de la potence et du plateau.

Potence et plateau de jeu reliés par la corde.
Potence et plateau reliés par la corde.

Ajouter une perle avant la réalisation du nœud-obstacle permet de parfaire l’équilibre au repos du plateau.

Perle et nœud obstacle sous le plateau de jeu.
Perle et nœud obstacle sous le plateau.

Assemblage final pour la phase de jeu

Tu peux maintenant te lancer dans l’assemblage des trois éléments du jeu sans aide pour plus de fierté ou avec l’aide de ses images si le but de ton entreprise n’est pas la réalisation d’un casse-tête mais bien de jouer au jeu bomboléo. (carousel slider des étapes du montage)

Laisser un commentaire