Dessin d'un cloporte

Formation référent.e.s d’ateliers : début des sessions.

C’est avec une grande joie que nous vous annonçons qu’ont eu lieux trois sessions de formation pour nos adhérent.e.s dans nos locaux. Afin de proposer de plus en plus d’ateliers par l’association, une montée en compétence de nos adhérent.e.s est nécessaire. Le but est d’avoir des référent.e.s d’atelier qui pourront à leur tour animer et pourquoi pas aussi proposer des formations pour que les connaissances fassent tâches d’huile. Ces trois premières sessions ne sont que les prémisces de bien d’autres qui auront lieux tout au long de l’année.

Formation “observation de la faune du compost”

Deux sessions ont été nécessaires pour la prise en main des outils utiles à cet atelier. L’usage des microscopes monoculaire et binoculaires requiert quelques connaissances afin de rapidement trouver des animaux à observer.

En partant d’un seau rempli de compost, il s’agit d’isoler des individus, de monter des lames d’observation et enfin de prendre le temps d’observer ces aliens en les dessinant. Car il faut le dire, que ce soit des acariens, des insectes, des crustacés, des vers ou même des arachnides, à cette dimension on n’a pas besoin de s’inventer des histoires d’extraterrestres pour se faire peur.

Dessin d'un cloporte pour la formation Observation de la faune du compost.
Dessin d’un cloporte

Le monde microscopique oscille entre la peur et la curiosité. Quand on réalise qu’une poignée de compost suffit à nous perdre devant un tel fourmillement on devient humble devant cette vie grouillante qui est malheureusement trop souvent ignorée.

La Nature est bien vaste et nous sommes finalement bien peu de choses. Et c’est ce monde invisible que nous souhaitons révéler lors de cet atelier, charge aux formateurs d’arriver à montrer ce tableau vivant et à transmettre ce goût pour les choses invisibles.

Ce n’est pas parce qu’une chose est invisible qu’elle n’existe pas car le monde visible ne serait rien sans le monde invisible.

Résumé de l’atelier

  • Description : Observation à l’œil nu ou à l’aide d’un microscope de la faune du compost. Identification des animaux observés à l’aide d’une clé d’identification puis reproduction graphique des sujets observés.
  • Cible : tous publics (à partir de 6 ans)
  • Durée : 1 à 2 heures
  • Objectifs pédagogiques : Sensibiliser le public à la faune qui transforme les déchets organiques en compost. Aborder le cycle de décomposition de la matière organique. Apprendre à utiliser une clé d’identification. Éveiller et cultiver le sens de l’observation.

Formation “utilisation de vieux outils à bois pour la fabrication d’un composteur”

Une session a été nécessaire pour initier les futurs référents à l’utilisation de “vieux” outils à bois. Retrouver les gestes et techniques d’antan sur des outils comme les rabots, guillaumes et autre varlopes ou les vilebrequins et les chignoles permet de reprendre plaisir sur le travail du bois. L’atelier aborde trois phases indispensables à la réalisation d’une construction en bois, en l’occurrence un bac à compost d’un volume d’environ 1m3.

La première phase : la préparation du bois. Mesure, sciage et rabotage du bois sont de mise. La sueur a cotoyé la sciure et les copeaux.

Utilisation du rabot pendant la formation
Utilisation du rabot

La seconde phase est consacrée à la finition des planches. Cette fois on sort le papier de verre, les rabots à moulure et l’huile de lin.

Enfin pour la troisième et dernière phase, on perce et on assemble (et en silence s’il vous plaît) à l’aide des vilebrequins et des chignoles. Ici pas de visseuse électrique, on réapprend à utiliser ces outils qui coutent bien moins chers qu’une perceuse et qui dépannent bien pour une utilisation peu courante.

Photo d'un vilebrequin.
Photo d’un vilebrequin

Résumé de l’atelier

  • Description : À l’aide de matériaux de récupération (comme des palettes par exemple) construction d’un bac à compost.
  • Cible : public adulte
  • Durée : variable
  • Objectifs pédagogiques : Apprendre à utiliser des outils à bois. Sensibiliser au réemploi de matériaux. Informations sur la gestion d’un compost.

Conclusion

L’association a entamé le cycle de formation de ses référent.e.s. Ces premières sessions ont été très concluantes pour le moment et nous attendons avec impatience leur mise en pratique. Mise en pratique qui ne tardera pas puisque plusieurs évènements sont prévus dans les mois qui viennent. Ce sera l’occasion d’acquérir de l’assurance et de se perfectionner.

L’association est en train de sérieusement s’organiser et c’est un très bon signe. Merci donc à tou.te.s les participant.e.s pour leur intérêt et leur temps précieux 🙂

Enfin, vous pouvez retrouver toutes nos formations si vous êtes intéressés sur notre catalogue.

Laisser un commentaire