Retourner la pièce après deux trois passages

Rabot + gabarit = chevilles en bois

L’objet de cet article est de te permettre de réaliser un gabarit pour usiner tes propres chevilles en bois à l’aide d’un rabot, t’évitant ainsi d’avoir constamment recours aux consommables ! Adieux vis, clous, colle et j’en passe ! Et vive la technique du chevillage !

Avant de commencer tes chevilles, il te faut réunir un peu de matériel :

  • une planche en bois massif
  • des ciseaux à bois
  • un maillet
  • un serre-joint
  • un rabot
Vue des outils, ciseaux à bois, massette, rabot, maillets, serre-joint et planche en bois.
Vue d’ensemble des outils nécessaires pour la réalisation du gabarit.

Maintenant que tu as le matériel, c’est parti pour la fabrication du gabarit !

Le gabarit est le modèle, la forme, que tu vas creuser dans la planche en bois pour ensuite réaliser tes chevilles. Pour ça, fixe la planche en bois sur l’établi à l’aide du serre-joint. Ensuite, utilise le rabot pour t’assurer que la planche soit bien plate. Ensuite, reporte les dimensions du gabarit sur la planche. Sachant que tu peux réaliser plusieurs modèles sur une même planche.

Photo de la planche ou l'on distingue plusieurs gabarits pour des chevilles de différentes tailles et formes.
Différents gabarits sur une même planche.

Creuse la forme que tu vas utiliser pour tes chevilles à l’aide des ciseaux à bois

Les dimensions étant reportées, il est temps de commencer à creuser le bois à l’aide des ciseaux. Comme tu as pu le remarquer, les ciseaux à bois ont une lame à deux côtés :

  • la planche
  • le biseau
Gros plan de la planche du ciseau, partie plate.
Planche du ciseau à bois.
Gros plan sur la partie biseauté du ciseau
Biseau du ciseau à bois.

La partie plate, la planche, sert à passer sous le bois et à faire glisser le ciseau. Le biseau quant à lui va écarter le bois en faisant levier. Pour être sûr de ne pas creuser trop profond, tu peux poser un scotch sur le ciseau à bois pour ne pas dépasser la profondeur souhaitée.

Gros plan sur le bout de scrotch posé sur le ciseau à bois pour marquer la profondeur maximum à creuser
Scotch pour délimiter la profondeur lors de la taille du gabarit.

Tu peux commencer à creuser ton gabarit dans le bois. Pour ça, commence à dégager le contour de ton tracé pour éviter que le bois ne fende au-delà des marques. Reste plus qu’à continuer de creuser jusqu’à atteindre la forme souhaitée.

Dégager les contours de la forme avant de la creuser.
Vue du la partie planche du ciseau à bois en train de tailler la forme.
Creuser avec la planche du ciseau permet de maîtriser la profondeur de taille, plus facilement qu’avec le biseau.

Le gabarit est prêt à être utilisé

La forme est faite, passons maintenant au test de ton gabarit. Place ton gabarit sur un établi et fixe le à l’aide du serre-joint. Après, sélectionne un bout de bois dans lequel tu vas tailler tes chevilles. Différentes essences peuvent être utilisées, fait surtout en fonction de ce que tu souhaites assembler et aussi des ressources disponibles sur place.

Taille des allumettes de la longueur de ton gabarit sur une épaisseur de 2 à 3 cm (bien entendu la taille peut varier en fonction des besoins).

Échantillon de bout de bois avant d'être taillés.
Bouts de bois d’environ 2 cm de large sur 7cm de long.

Ensuite, place le bout de bois dans le gabarit comme ceci :

Photo qui montre le positionnement de la pièce de bois dans le gabarit
Positionnement de la pièce de bois dans le gabarit.

Maintenant que le bout de bois est en place, c’est l’heure de jouer du rabot !

D’abord, passe le rabot sur la pièce pour commencer à la désépaissir, sans trop insister, en général trois ou quatre passages suffisent.

Positionnement du rabot pour commencer à diminuer la pièce de bois
Rabotage de la pièce de bois.

Ensuite, tourne la pièce pour attaquer un autre côté et ainsi uniformiser ta cheville.

Photo qui montre la pièce de bois après quelques passages du rabot
Retourner la pièce après deux ou trois passages.

Enfin, répète l’opération autant de fois que nécessaire pour atteindre la taille souhaitée. Hésite pas à incliner ton rabot lors de certains passages pour éviter que la cheville ne soit trop carré.

Exemple d'une cheville prête à être utilisée.
Cheville prête à être utilisée.

Par la suite, avec différents modèles de gabarits, tu pourras réaliser des chevilles coniques, plates et de différentes tailles.

Et voilà, reste plus qu’à t’entraîner et bientôt tu pourra remplacer bon nombre de vis et de clous par des chevilles en bois !

Laisser un commentaire