Collecte des biodéchets ? Action !

Brièvement :

Notre action consiste à proposer un maillage de lieux conviviaux autour de la collecte des biodéchets. Ainsi, nous centralisons les déchets au sein de nos lieux. Puis nous les revalorisons sous forme de compost, et si excédent il y a nous les faisons traiter par nos partenaires par voie de méthanisation.

Les archipels

Les “archipels”, dans la nomenclature “TerraPrétienne”, sont des sites centraux regroupant les activités de l’association. Centres de formations, cultures potagères, d’aromatiques, champignonnière, ateliers divers et variés, zone de compostage mais aussi, et bien sûr, zone de dépôt des biodéchets. C’est dans les archipels que vous trouverez de la vie et de la biodiversité.

Lieux de vie en ville
Vue d’artiste d’un archipel

Le premier lieu visé par l’association est un terrain place des Salins à Clermont-Ferrand : c’est l’Archipel des Salins. Ce site fera office de prototype avant l’implantation du maillage dans tout le centre ville. Et pourquoi pas au delà ? C’est tout l’enjeu de notre partenariat avec la Mairie de Clermont-Ferrand et Clermont Auvergne Métropole.

À terme, nous souhaitons mettre en place un véritable réseau. Notre objectif : permettre à tous les foyers d’avoir à 5 minutes de chez eux un lieu pour déposer leurs biodéchets et pour atteindre cet objectif nous souhaitons coordonner un maximum d’acteurs pour nous appuyer sur les connaissances et spécificités de chacun. Afin d’effectuer un changement structurel de nos habitudes et de notre société, nous privilégions le volontariat qui est le seul à posséder l’énergie nécessaire pour montrer la voie à celles et ceux qui sont encore dans l’indécision.

Comment collecter les biodéchets ?

Collecte marc de café et biodéchets auprès des gros producteurs à vélo. Collecte sur la base du volontariat.

Apports volontaires

Chaque lieu du maillage sera l’occasion de collecter divers types de biodéchets. Les citoyens auront à leur disposition au moins deux sortes de bacs :

  • biodéchets
  • litières biodégradables

Les points d’apports volontaires, îlots et archipels, seront répartis à une distance raisonnable, pour permettre un accès facile et rapide à tou.te.s.

Collectes actives des biodéchets

Mise en place d’un circuit de collecte auprès des gros producteurs de biodéchets :

  • collectivités
  • restaurants/cafés
  • associations
  • entreprises

Les différents partenaires sont collectés en vélo/remorques . La matière ainsi récupérée est acheminée sur l’archipel le plus proche. Puis elle est stockée en vue d’une revalorisation énergétique ou compostée sur site.

Collectes du marc de café

Sur le même circuit que précédemment, une seconde collecte permet de revaloriser différemment le biodéchet que constitue le marc de café. En effet, celui-ci est un bon substrat pour la culture de champignons, culture prévue au sein de l’Archipel Des Salins.

Les particuliers et les restaurants/cafés pourront acheter des champignons cultivés localement, ce qui favorise la mise en place d’un circuit court et vertueux :

  1. Collecte du marc de café comme déchet
  2. Transformation en substrat
  3. Culture de champignons et vente
  4. Retour au sol du substrat ayant servi à la production des champignons
  5. Amélioration des sols cultivés grâce au mycélium

Bio.wo.man de proximité

Tou.te.s les bénévoles de l’association sont susceptibles de devenir des “biomen” ou “biowomen” de proximité. Le “bioman” est un acteur indispensable, dans la sensibilisation à notre cause, auprès de la population. Concrètement, il va collecter les biodéchets dans son immeuble auprès des personnes volontaires, n’ayant pas le temps ou la capacité physique de se déplacer et sensibiliser par son discours et son action les gens proches de lui.

Madame Z, qui habite au 4ème étage sans ascenseur, n’est plus en mesure d’amener ses biodéchets comme elle le faisait auparavant. Pourtant, elle cuisine régulièrement des petits plats aux légumes pour ses petits-enfants. Mais du fait de son grand âge,  elle ne peut plus agir selon sa conscience écologique. Heureusement ! Elle a une biowoman de proximité dans son immeuble qui peut l’aider . Cette héroïne, étudiante et militante ou chômeuse de bonne volonté (à remplacer selon vos convictions) est toujours là pour récupérer les biodéchets de Madame Z, et ainsi lui permettre de continuer son action en faveur de notre planète…

Comment revaloriser les biodéchets ?

Compost, aromates et champignons, sensibilisation, pédagogie, espaces de biodiversités, formations, installations...

Valorisation énergétique des biodéchets

Selon nos estimations, les volumes apportés et collectés vont largement dépasser les capacités de l’association à composter les biodéchets sur place (par manque de place ou dû aux nuisances inérantes à la gestion de gros volumes). Et même si la volonté est d’abord de retourner au sol les biodéchets, la société actuelle n’a pas encore les infrastructures suffisantes pour permettre un compostage total de cette matière. C’est pourquoi l’excédent de matière sera valorisé grâce aux circuits de collecte déjà mis en place par la C.A.M.. En optimisant les trajets des camions déjà en place pour la collecte des poubelles vertes nous permettons la valorisation de ces biodéchets en énergie :

  • Biogaz (méthane)
  • Électricité
  • Chauffage

Une meilleure gestion / revalorisation de ces déchets profite ainsi à toute la communauté :

  • une optimisation des trajets des véhicules de collecte,
  • une diminution importante du poids des ordures ménagères produites dans les foyers,
  • une production d’énergie utilisée localement

L’action devrait avoir un impact direct sur la baisse de la Taxe d’Enlèvement des Ordures Ménagères (TEOM).

Sensibilisation et pédagogie

Une sensibilisation à l’environnement accompagne toutes nos actions afin d’avoir le plus grand impact possible auprès des citoyens. Pour que le plus grand nombre de citoyen.ne.s comprenne nos objectifs nous utilisons des outils pédagogiques notamment ludiques. Les plus jeunes, dans les écoles, auront notre attention toute particulière. Le but est d’assurer dans les plus brefs délais et de manière pérenne la transition de notre société vers une société plus soutenable.

Sauvegarde de la biodiversité et création d’espaces de verdure :

  • mise en place d’abris spécifiques pour la faune (oiseaux, chauves souris, hérissons…)
  • sauvegarde d’espèces végétales locales (indigènes)
  • gestion raisonnée des ressources
  • mise en place de la règle des 5 R pour diminuer notre pression sur l’environnement

Un projet destiné à tous les citoyens sur la base de l’éducation populaire :

Parce que la gestion des biodéchets et la sauvegarde de l’environnement sont l’affaire de tou.te.s, nous souhaitons nous adresser à toute la population. Mais nous voulons aussi  fédérer toutes les initiatives et travailler avec tous les acteurs qui le souhaitent. Nous croyons que notre action individuelle et locale, va permettre de conscientiser la population qui sera plus apte ensuite à s’engager dans des actions collectives, militantes et politisées. Interpeller puis fédérer est le travail préparatoire à l’évolution de notre société.

Pour conclure

Constat

La solution du maillage de lieux conviviaux basés sur la collecte des biodéchets est une action sur mesure à notre territoire qui répond à plusieurs conséquences de la vie en ville :

  • la contrainte de la densité urbaine qui empêche les circuits classiques de collecte des déchets d’accéder à la matière
  • la pollution des circuits de collecte
  • l’exclusion sociale
  • l’impuissance ou la démotivation de la population à engager la transition de notre société
  • la peur d’une régression en terme de confort ou de services due à cette transition

Solutions apportées par Terra Preta

Finalement, favoriser la mise en place d’un circuit-court de revalorisation des déchets, de production et de vente, ainsi qu’organiser des lieux conviviaux et végétalisés :

  • limitent les émissions de pollution
  • réduisent les dépenses d’énergie
  • sensibilisent les personnes à l’utilisation de pratiques plus respectueuses de l’environnement
  • fédèrent et redonnent espoir dans un futur qui reste à réinventer

De plus, les espèces végétales indigènes sélectionnées et la préservation de la faune sont des facteurs de préservation et d’accompagnement de la biodiversité pour les changements environnementaux en cours.

D’autre part, le projet crée des espaces de rencontres multi-générationnelles et culturelles  grâce aux évènements conviviaux régulièrement organisés par l’association.

L’aspect pédagogique est aussi transversal à tout le projet. Des panneaux explicatifs, des ateliers et tous les échanges que le lieu suscitera, seront l‘occasion de transmettre les valeurs de l’association et d’encourager des attitudes responsables.

Finalement, par nos actions, nous souhaitons sensibiliser les citoyens, sur l’impact environnemental qu’ils peuvent avoir et ainsi devenir les acteurs du changement.

Vous souhaitez en savoir plus ? Consultez les documents ci-dessous.

Etude d’une gestion associative des biodéchets à l’échelle de Clermont-Ferrand. Cas concret avec Terra Preta.

Création d’espaces de collecte des bio-déchets et de cultures en milieu urbain (précédent dossier de présentation)

Licence Creative Commons
Ce document est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution – Pas d’Utilisation Commerciale – Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International.