Stock de palettes

Démontage de palette : récupérer les planches

La palette de manutention en bois est le matériau par excellence pour construire du mobilier. Que ce soit des bacs de cultures, des bancs, des étagères, des séchoirs et bien d’autres choses, il faut pour cela une ressource fiable en bois. Cependant, encore faut-il pouvoir correctement récupérer, les précieuses planches clouées entres-elles.
Voyons quelles sont les techniques efficaces et adaptées pour réaliser ce travail.

Stop au gaspillage des ressources !

Pour commencer, replaçons rapidement le contexte. Aujourd’hui, un grand nombre de palettes qui circulent en France ne sont pas consignées. Du coup, la plupart sont produites pour ne servir qu’une seule fois. Après leur utilisation, elles finissent le plus souvent dans un centre de traitement des déchets pour être par la suite valorisées, en granulés pour les cheminées et poêles, en isolant pour les constructions et en énergie par l’incinération.
Pas besoin de vous dire que les dépenses d’énergies liées à leur fabrication et leur retraitement sont justes hallucinantes. Surtout pour une utilisation unique ! Et puis, il ne faut pas oublier que derrière chaque palette, se cache une portion d’arbre. Arbre que l’on a fait pousser dans des monocultures peu favorables à la biodiversité. La logique voudrait donc que ce matériau soit exploité de la meilleure manière possible. Et ce n’est probablement pas en ne l’utilisant qu’une fois que cet objectif est atteint.
Ce sont pour toutes ces raisons que les palettes sont nos matériaux favoris 🙂

Continuer la lecture de Démontage de palette : récupérer les planches
Tige d'ortie

Voisines sauvages (le jeu : la suite !)

Attention te voici arrivé sur l’article n°2 d’une série d’articles correspondant au jeu “Voisines sauvages”, peut-être as-tu manqué le n°1 !

Nous revoici, nous revoilà pour prendre le temps de s’arrêter afin d’observer et de découvrir ces voisines sauvages (on parle toujours des plantes bien sûr !) qui peuplent sans bruit les (petits) espaces que nous leur laissons !

Mais avant tout : ” Badabim, Badaboum” le verdict est tombé pour la précédente enquête !

Continuer la lecture de Voisines sauvages (le jeu : la suite !)
Pissenlit dans la ville

Voisines sauvages (le jeu !)

Le titre est trompeur, c’est plutôt toi que l’on pourrait qualifier ainsi à leur passer devant sans un mot, ni la curiosité de les connaître un peu plus. Il est temps de s’arrêter pour observer et découvrir ces voisines sauvages (on parle des plantes bien sûr !) qui peuplent sans bruit ces (petits) espaces que nous leur laissons !

Continuer la lecture de Voisines sauvages (le jeu !)