Tige d'ortie

Voisines sauvages (le jeu : la suite !)

Attention te voici arrivé sur l’article n°2 d’une série d’articles correspondant au jeu “Voisines sauvages”, peut-être as-tu manqué le n°1 !

Nous revoici, nous revoilà pour prendre le temps de s’arrêter afin d’observer et de découvrir ces voisines sauvages (on parle toujours des plantes bien sûr !) qui peuplent sans bruit les (petits) espaces que nous leur laissons !

Mais avant tout : ” Badabim, Badaboum” le verdict est tombé pour la précédente enquête !

Veronica arvensis L. (“Les véroniques”) te voilà démasquée !

(La petite subtilité digne des grands détectives était bien d’indiquer “Les véroniques” comme réponse (des espèces très proches mais différenciées pour la plupart par la forme de leurs feuilles entières) et non “la Véronique à feuille de lierre” qui est la seule à disposer de feuilles lobées !)

Pour tout savoir sur cette charmante voisine : voici le lien vers un herbier numérique très détaillé !

(Pas très RGPD pour elle tout ça me diras-tu..)

C’est une des pages du site BMédia de l’UFR des Sciences de la Vie de la faculté des sciences et ingénierie de Sorbonne-Université.

Comment procéder ?

Il y aura toujours deux documents entre lesquels tu vas devoir jongler : un livret contenant la clé d’identification (un document qui permet, en répondant à des questions simples (suite à tes observations) de cheminer vers la détermination d’une plante. Il existe les même documents pour les insectes, les papillons, les mammifères, etc..) et cette page ici présente regroupant les indices “numériques” prélevés sur la “sauvage” qu’il va t’être proposé de rencontrer.

La clé d’identification est toujours proposée par le site Vigie-Nature en partenariat avec Tela Botanica (un réseau associatif qui réunit des milliers de botanistes amateurs contribuant à la production de connaissances sur la flore) et le Muséum National d’Histoire Naturelle.

Et elle est toujours partagée dans le cadre du programme Sauvages de ma rue. Ce programme est un observatoire participatif de Vigie-Nature qui permet aux citadins de mieux connaitre les plantes sauvages qui poussent dans les rues de leur quartier, autour des pieds des arbres, sur les trottoirs, dans les pelouses…

Voici à nouveau le lien vers le Livret qui contient la clé d’identification !

Une nouvelle aventure Sherlock ?

Attention, les indices proposés et numérotés ne correspondent toujours pas aux parties de la clé d’identification. En effet, l’indice “1” ne signifie pas qu’il te permettra de distinguer le type de plantes auquel appartient ta “sauvage” !

Mais que de belles rencontres !

Plante recherchée en contexte
Plante recherchée en contexte

Indice 1

Plante recherchée isolée sur fond gris
Plante recherchée isolée sur fond gris

Indice 2

Partie florale de la plante recherchée (1)
Partie florale de la plante recherchée (1)

Indice 3

Partie florale de la plante recherchée (2)
Partie florale de la plante recherchée (2)

Indice 4

Détail des feuilles de la plante recherchée
Détail des feuilles de la plante recherchée

Enfin arrivé là, l’hésitation va te gagner face à trois noms. Difficile de trancher avec les éléments qui nous sont donnés par la clé, je te propose donc trois indices supplémentaires, à l’écrit :

  • La première plante à fleurs proposée parmi ces trois (prenons-les de haut en bas), a ses fleurs regroupées en épi au sommet de la tige, avec une dernière paire de feuilles à sa base .
  • La deuxième a ses fleurs groupées par deux ou plus le long de la tige. Toutes les fleurs d’un groupe étant tournées du même côté.
  • La troisième a ses fleurs situées en sommet de tiges, avec une fleur par tige.

Allez !… Raconte-moi !

Voici donc le moment toujours aussi attendu ! Ce lien vers un framaform va te permettre de tout me raconter de ta rencontre. Tu sauras tout de ta charmante sauvage dans une semaine exactement via un lien qui s’affichera ci-dessous !

[Futur lien réponse…]

À mercredi prochain !

1 réflexion sur « Voisines sauvages (le jeu : la suite !) »

Laisser un commentaire