Palettes de manutention

Palette de manutention. Bon à savoir !

La palette de manutention est un accessoire destiné (je vous le donne en mille) à la manutention, le stockage et le transport des marchandises. C’est une ressource très utilisée et donc de plus en plus convoitée. Souvent fabriquée en bois, elle offre de la matière bon marché pour qui sait bricoler un peu.

Cependant, il n’est pas inutile de rappeler quelques informations concernant les éventuels traitements que les palettes ont pu subir. Car quand on souhaite fabriquer des meubles, créer des bacs de cultures ou un composteur, on préfère éviter les éventuelles pollutions qu’elles sont susceptibles d’émettre : 

  • émissions de produits toxiques dans l’air de nos maison,
  • propagations dans la terre, puis ingestion avec les plantes cultivées,
  • diffusions par contacts avec la peau.

Pour éviter cela, faisons un état des lieux des connaissances.

Composition d’une palette

La palette peut être construite en :

  • bois (ce sont les plus utilisées), généralement du pin, de l’épicéa ou du peuplier ;
  • matières plastiques ;
  • métal ;
  • copeaux de bois compressés (bonjour les colles) ;
  • carton ondulé.

Nous nous concentrerons dans cet article sur les palettes en bois, car ce sont les plus fréquentes en jardinage et recyclage pour des meubles.

Différentes palettes en bois

  • La palette à deux entrées : c’est la palette à chevrons qui autorise le passage des fourches de manutention (transpalette pour les connaisseurs) uniquement sur deux côtés opposés de la palette. Elles sont généralement en bois brut.
Exemple de palette à chevrons
Exemple de palette à chevrons à deux entrées.
  • La palette à quatre entrées : ce sont la palette à dés et la palette à chevrons entaillés, qui autorisent le passage des fourches de manutention sur les quatre côtés de la palette. Elles sont généralement peintes, indiquant ainsi le fabriquant :
    • rouges : de marque « LPR »,
    • marron : de marque « IPP »,
    • bleues : de marque « CHEP ».

       

Palette à quatre entrées
Exemple de palette à quatre entrées

Aujourd’hui, le type de palette le plus utilisé en Europe est la « palette Europe » ou « EUR-EPAL » (EPAL pour European Pallet Association), aux dimensions normalisées de 800 mm de largeur par 1 200 mm de longueur. On en trouve rarement à disposition car elles sont consignées.

Une palette EUR-EPAL fabriquée et réparée en respectant le cahier des charges est conçue pour transporter jusqu’à 1 500 kg. En France, on en fabrique environ 60 millions par an.

NIMP 15 (Normes concernant le traitement des palettes)

Pour éviter la circulation des parasites du bois, une législation récente a été validée par l’Organisation Mondiale du Commerce. Ainsi, tous les bois des palettes sont traités avec des produits qui ne menacent plus l’environnement. Ce sont les Normes Internationales pour les Mesures Phytosanitaires (NIMP 15) ou International Standards for Phytosanitary Measures No. 15 (ISPM 15) en anglais.

Ces normes ont été élaborées par la Convention Internationale pour la Protection des Végétaux (CIPV ; ou en anglais IPPC).

NIMP 15 affecte tout le matériel d’emballage en bois (palette de manutention, caisses, etc) en exigeant qu’ils soient écorcés (DB pour debarked) et puis traité thermiquement (HT pour heat treated) ou par fumigation au bromure de méthyle (MB pour methyl bromide). Finalement, un ultime traitement peut-être appliqué consistant à sécher le bois au four afin de réduire sa teneur en humidité en dessous de 20 % (KD pour kiln-dried), réduisant ainsi grandement les attaques des parasites à cause de la dureté du bois obtenu.

Depuis le 18 mars 2010, l’utilisation du bromure de méthyle dans l’Union européenne est interdite pour la plupart des usages. En effet le bromure de méthyle (ou bromométhane) est un gaz très écotoxique (qui pollue les écosystèmes). On l’utilise comme insecticide et il fait donc partie de la famille des biocides.

Utilisation des palettes au potager et à la maison

Du fait des différents traitements appliqués, il convient d’être très prudent lorsqu’on souhaite utiliser les palettes. Afin d’éviter toute pollution, il est nécessaire de savoir reconnaître le logo estampillé sur celles-ci. Les palettes sans logo ne sont pas concernées par ces traitements (elles sont destinées au transport des marchandises à l’intérieur du territoire et peuvent donc être utilisées sans risque). Voici comment lire les logos :

Exemple n°1 :

Logo imprimé sur une palette "FR-AQ-10234 HT DB"
Logo imprimé sur une palette “FR-AQ-10234 HT DB”

Logo IPPC sur une caisse de vin Française (FR), région d’Aquitaine (AQ), écorcé (DB) et traité thermiquement (HT). Le numéro 10234 identifie l’entreprise qui a conçu l’emballage.

Utilisation possible au potager.

Exemple n°2 :

Logo imprimé sur une palette "US-000 MB"
Logo imprimé sur une palette “US-000 MB”

Logo IPCC pour une palette en provenance des USA (US), traité avec du bromométhane (MB).

Danger ! Produit toxique !

Exemple n°3 :

Logo imprimé sur une palette "CZ-019 KD HT DB"
Logo imprimé sur une palette “CZ-019 KD HT DB”

Palette en provenance de la République tchèque (CZ), fait avec du bois écorcé (DB), traité thermiquement (HT) puis séchée au four (KD).

Utilisation possible au potager.

Conclusion

Vous savez désormais tout ce qu’il faut savoir avant d’utiliser des palettes.  Soyez vigilant avant de faire un composteur ou un lit pour vos enfants. Et n’hésitez pas à partager l’information autour de vous, car on voit encore des planches marquées MB sur des constructions destinées à l’humain (et au passage c’est aussi valable pour les animaux… même ceux qui vivent sous nos pieds), alors n’allez pas vous intoxiquer.

Sources :

Laisser un commentaire